Soigner son insomnie grâce aux TCC de l'insomnie

Article
0
dbs

C'est prouvé : lorsqu'on souffre d'insomnie chronique, les thérapies comportementales sont plus efficaces à long terme que les médicaments. Explications.

Thomas a du mal à s'endormir quasiment tous les soirs, et cela dure depuis des mois, il souffre d'insomnie chronique. Et il est loin d'être seul dans ce cas : environ une personne sur dix souffre du même problème en France. Difficulté à s'endormir, sommeil insuffisant, éveil au milieu de la nuit... Les troubles de Thomas se manifestent de différentes manières, le résultat étant qu'il est constamment mal en forme et que ses troubles du sommeil altèrent sa qualité de vie.

Dans un premier temps, un médecin a prescrit à Thomas des médicaments. Un classique de la guerre contre l’insomnie : prendre un somnifère pour dormir. Mais c'est insuffisant. Les médicaments aident à s'endormir mais ne permettent pas de s'attaquer aux racines du mal : les problèmes d'ordre psychique, même minimes, qui causent les insomnies. Thomas est un grand angoissé, sujet aux maux de tête. Il est souvent irritable. Il a choisi une voie professionnelle qui ne fait qu'augmenter son angoisse : il travaille comme journaliste free-lance, dans la plus grande instabilité, sans avoir de visibilité sur l'avenir... Bref, il se fait constamment du mauvais sang.

Comprendre son état émotionnel, ce qui mène à l’insomnie chronique

De quelques nuits chaque mois où il avait du mal à s'endormir, Thomas est ainsi entré dans une phase d'insomnie chronique au fur et à mesure que sa carrière avançait. Mais il a refusé pendant longtemps de se pencher sur ses émotions, sur ses troubles psychiques. Il refusait d'admettre que son stress, son angoisse et sa frustration mettaient son corps à mal et que l’insomnie survenait comme un signal d'alerte. Jusqu'au moment où il a décidé de comprendre ce qui lui arrivait et de rectifier le tir, car dormir est tout simplement essentiel au bon fonctionnement de la personne. Il a alors cessé d'être sceptique et a entrepris une thérapie comportementale. Il s'est donné le temps. Ce travail sur soi a changé sa vie. C'est un fait : les thérapies comportementales et cognitives (TCC) fonctionnent !

Ainsi l'Ecole de psychologie de Laval, au Canada, a réalisé l'une des nombreuses études prouvant que les thérapies comportementales et cognitives (TCC) donnaient de meilleurs résultats sur le long terme que les médicaments. Les études montrent qu'à court terme, la combinaison de la thérapie et des médicaments permet d'améliorer la qualité du sommeil, et qu'à long terme -six mois en plus- la TTC seule est la plus efficace. Elle permet à près de 70 % des patients étudiés d'améliorer leur sommeil au bout de six mois !

Comment marchent les TCC de l'insomnie

Pour rappel, les TCC sont des thérapies se déroulant dans le cabinet d'un spécialiste ou en ligne, telle que la méthode que nous vous proposons. Pour résumer, elles visent à modifier un comportement qui facilite l’insomnie, en partant du principe que ce qu'on a appris et qui est devenu un réflexe conditionné peut être changé, corrigé. Par exemple, travailler sur l'angoisse excessive de Thomas. Cela impliquera peut-être de modifier certains de ses mécanismes de pensée (le fameux : « je ne vais jamais y arriver ») et modifier certains aspects de son mode de vie. Cela passera par des exercices pratiques pour faire aux situations de blocage. Et le résultat est mesurable : il améliore la qualité de son sommeil ! Face à l'ampleur du phénomène de l’insomnie chronique, les TCC se sont donc développées en ligne notamment aux Etats-Unis et elles s'avèrent très efficace. Voici donc ThéraSomnia en France !

Article
0
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
Haut de page 
X